70e anniversaire du Centre catholique international de coopération avec l’UNESCO, message du pape François – 23 mars 2017

Refuser la peur, choisir la fraternité – Anita Bourdin•Pape François

Le pape François encourage le refus de la peur, de la violence, de la fermeture et le choix de la « fraternité » dans un message pour le 70me anniversaire du Centre catholique international de coopération avec l’UNESCO (CCIC), fondé en 1947.

Le CCIC a organisé à cette occasion un forum international : « Quel monde voulons-nous construire ensemble ? », à la Maison de l’UNESCO, à Paris (France), ce jeudi 23 mars 2017, en collaboration avec la Mission permanente d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO et sous le patronage de l’UNESCO et de la Commission nationale française pour l’UNESCO.

Mgr Francesco Follo, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’UNESCO, a lu le message du pape François.

Dans ce message adressé par le cardinal Secrétaire d’Etat Pietro Parolin à Mme Christine Roche, présidente du CCIC, le pape François salue les participants et l’action de l’UNESCO pour le « renouveau de l’humanité » : « Informé du Forum « Quel monde voulons-nous construire aujourd’hui ? » organisé à l’UNESCO qui célèbre cette année son 70e anniversaire, Sa Sainteté le pape François est heureux de saluer cordialement tous les participants. Le Saint-Père tient à féliciter et remercier le CCIC qui a offert depuis 70 ans, en fidélité avec la grande tradition Chrétienne, une grande contribution aux travaux de l’UNESCO pour défendre la dignité des personnes, la paix dans le monde, et pour favoriser ainsi le renouvellement de l’humanité. »

Le pape encourage aussi le refus de la peur, de la violence, de la fermeture et le choix de la « fraternité » : « Le thème que vous avez retenu pour ce Forum rejoint l’une des préoccupations du Pape. Comme il l’a écrit dans son Message pour la Journée mondiale de la paix du 1er janvier 2017, « une éthique de fraternité et de coexistence pacifique entre les personnes et entre les peuples ne peut se fonder sur la logique de la peur, de la violence et de la fermeture, mais sur la responsabilité, sur le respect et sur le dialogue sincère » (n.5). »

Le pape François encourage une initiative qui contribue à la construction d’une « civilisation de l’amour » : « Le Pape se réjouit donc de l’organisation de ce forum dont l’objectif est de favoriser une réflexion sur les valeurs universelles de liberté, de justice et de paix. Il vous encourage ainsi que tous les participants à ce forum, à rechercher et à développer les moyens efficaces pour « construire une civilisation de l’amour » qui soit le fruit d’une prise de conscience effective d’une communauté universelle fondée sur le respect, l’écoute, l’attention aux besoins de chacun, la justice, le dialogue et le partage. »

« En confiant votre réflexion au Seigneur qui est venu pour rassembler l’humanité dans une unique famille, le Saint-Père appelle sur vous ainsi que sur tous les participants à ce forum la bénédiction du Seigneur », conclut le message signé par le cardinal Parolin.

Mme Christine Roche a ouvert la journée, suivie par Mgr Guy Réal Thivierge, président d’honneur du CCIC qui a parcouru l’histoire du CCIC qui, depuis sa création en 1947, intervient de façon active au sein de l’UNESCO. Il a aussi cité le message du pape Paul VI à M. René Maheu, directeur général de l’UNESCO à l’époque : au centre de ce discours, la personne humaine.

Le cardinal Oscar Andrès Rodriguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa (Honduras) a cité à plusieurs reprises l’encyclique Populorum Progressio du pape Paul VI qui reste toujours « actuelle ». Il a centré son discours sur les deux mots du titre « monde » et « construire », abordant les questions de l’alphabétisation et de l’éducation.